Vous êtes ici

Salon Mommen | Concert
Concert dessiné : Natsuaki, Goyvaerts, Le Bourgeois, Poloczek
30/11/2018
|FR|

Hico Natsuaki → musique
Mike Goyvaerts → musique
Jacques Le Bourgeois → dessin en direct projeté
Jérôme Poloczek → mots
Miku Enomoto, Sachiyo Honda → tâble d'hôte japonaise
+ last minute guest : Maurice Charles JJ

30.11, 20h
Salon Mommen
37 rue de la Charité, Bruxelles
(métro Arts-Loi)
4 euros
→ ateliersmommen.collectifs.net

Le Salon Mommen, espace de programmation de la plus ancienne cité d'artistes encore en activité, vous convie à une expérimentation unique : le musicien japonais Hico Natsuaki, virtuose du mélodica en respiration continue, s'associera au percussionniste Mike Goyvaerts lors d'une date pour laquelle le plasticien Jacques Le Bourgeois projettera des dessins en direct, et le plasticien et écrivain Jérôme Poloczek ajoutera ponctuellement des mots.

→ Hico Natsuaki
Hico (1961, JAP) a longtemps habité Tokyo, passant de la vague électronique (personnifiée par le Yellow Magic Orchestra de Ryuichi Sakamoto) à une musique de plus en plus simple, se concentrant sur un instrument à vent, autoamplifié, portable : le mélodica. Il y a quelques années, il a déménagé à la campagne, où les loyers sont quinze fois moins cher. Il y cultive notamment un champ de riz, assez sauvageon, tout en promenant parfois un chien dans sa voiture, avant d'aller par exemple donner cours à des infirmiers et des infirmières, pour qu'ils égaient leurs malades. Si Hico utilise à l'occasion de la guimbarde, de la flûte overtone ou des percussions, son style au mélodica est épique : utilisant la respiration circulaire, il joue à deux mains et installe une ambiance mi-mélancolique mi-joueuse.

→ Mike Goyvaerts
Basé à Bruxelles, le batteur, percussionniste et sound researcher Mike Goyvaerts a émergé dans les années 80 aux côtés du pianiste anversois Fred Van Hove, au sein du collectif WIM (Workshop Improvising Musicians). Aujourd'hui, bien qu'impliqué dans les projets musicaux et multimedia de l'asbl Inaudible, il aime évoluer dans des projets en mutation permanent, comme HZNB et Canaries on the Pole et, en solo, son exploration acoustique singulière Randomatics et la série de concerts collaboratifs Resonare.

→ Jacques Le Bourgeois
Jacques Le Bourgeois a étudié le dessin à La Cambre et réside depuis 10 ans à Bruxelles. Artiste plasticien, il a une prédisposition pour le dessin, la vidéo et la performance. Le geste, le vide, le regard et la notion de sérialité sont des éléments qu’il questionne souvent et, en ce moment, il expose in situ une série de dessins de la curieusement méconnue Gare du Congrès (09/11/2018-04/01/2019).
→ → jacqueslebourgeois.be

→ Jérôme Poloczek
Il y a longtemps, Jérôme Poloczek a édité un recueil autour d'une heure qui n'existe pas. Il y a encore moins longtemps, il a convié des personnes à visiter une tête d'agneau dans un jardin. Récemment, il a publié une autobiographie à la deuxième personne et performé des textes entre voix off, lumières et chorégraphie minimale. Ainsi, écriture, images ou rituels participatifs partagent une économie de moyens, et une étrangeté parfois joyeuse, parfois inquiétante, parfois absurde.
→ → www.popovchka.net


|EN|

Hico Natsuaki → music
Mike Goyvaerts → music
Jacques Le Bourgeois → projected drawing
Jérôme Poloczek → words

30.11, 20h
Salon Mommen
37 rue de la Charité, Brussels
(Arts-Loi metro station)
→ ateliersmommen.collectifs.net

In the lair of Salon Mommen, programming space of the oldest city of artists still in activity, we invite you to a unique experiment. The Japanese musician Hico Natsuaki, a melodica virtuoso in continuous breathing, will join the percussionist Mike Goyvaerts on a unique date for which the visual artist Jacques Le Bourgeois will screen live drawings, and the writer Jérôme Poloczek will add some words.

→ Hico Natsuaki
Hico (1961, JAP) has long lived in Tokyo, moving from the electronic wave (personified by Ryuichi Sakamoto's Yellow Magic Orchestra) to more and more simple music, focusing on a wind instrument, self-amplified, portable: melodica . A few years ago, he moved to the countryside, where rents are fifteen times cheaper. He cultivates a field of rice, quite wild, while sometimes walking a dog in his car, before going for example give classes to nurses, so that they brighten their patients. If Hico uses the jew's harp, the overtone flute or percussion, his melodica style is epic: using circular breathing, he plays with both hands and sets a semi-melancholic mid-player mood.

→ Mike Goyvaerts
Based in Brussels, drummer, percussionist and sound researcher Mike Goyvaerts emerged in the 1980s alongside Antwerp pianist Fred Van Hove, in the group WIM (Workshop Improvising Musicians). Today, although involved in the musical and multimedia projects of the non-profit organization Inaudible, he likes to evolve in constantly changing projects, such as HZNB and Canaries on the Pole and, in solo, his singular acoustic exploration Randomatics and the series Resonare Collaborative Concert Series.

→ Jacques Le Bourgeois
Jacques Le Bourgeois studied drawing in La Cambre and has lived for 10 years in Brussels. Visual artist, he has a predisposition for drawing, video and
performance. The gesture, the emptiness, the look and the notion of seriality are elements that he often questions and, at this moment, he exhibits in situ a series of drawings of the curiously unknown Congress Station (09/11 / 2018-04 / 01/2019).
→ → jacqueslebourgeois.be

Jérôme Poloczek
A long time ago, Jerome Poloczek published a collection around an hour that does not exist. Not so long ago, he invited people to visit a lamb's head in a garden. Recently, he published an autobiography in the second person and performed texts between voice-over, lights and minimal choreography. Thus, writing, images or participatory rituals share an economy of means, and a sometimes joyous, sometimes disturbing, sometimes absurd strangeness.
→ → www.popovchka.net
Gong Extensions
19/09/2018
Ouverture des portes 20h

Concert 21h

Gong Extensions  : Grégoire Tirtiaux (saxophone alto et baryton), Quentin Manfroy (flûtes traversières) et Yann Lecollaire (clarinette basse), Guillaume Vanespen (gong joué à l'archet)

La musique de Gong Extensions se présente telle une sorte de musique méditative, "spectrale", composée de longues notes continues qui s' entremêlent, se superposent, se mélangent, se transforment, tour à tour, entre ombres et lumières, entre tensions et détentes, composant de vastes paysages sonores colorés et contrastés, de transformations en transformations.  
Sur soundcloud : https://soundcloud.com/user-162361755/starting-end
 
Snapshots
27/01/2018 à 04/02/2018
Exposition Joachim Devillé
Vernissage: Sam/Sat 27.01 – 7pm

Dim  28.01:14h00-18h00
Sam/Sat 03.02 & Dim/Sun 04.02: 2pm-6pm

L'exposition solo Snapshots rassemble une nouvelle série de dessins/peintures, un livre d'artiste et une projection murale liée au lieu avec une bande-son en direct. Les travaux sont basés sur l'archéologie des données numériques quotidiennes, en itinérance entre la volatilité du monde virtuel et l'élan de l'expérience physique.

The solo exhibition Snapshots brings together a new series of drawings/paintings, an artistbook and a site-specific walldrawing/projection with live soundtrack. The works are based on the archeology of daily digital data, roaming between the volatility of the virtual world and the momentum of the physical experience.

http://joachim-deville.blogspot.be/

 
Mommen pour tous
18/11/2017 à 19/11/2017
SAMEDI 18

11h00 Expo collective des artistes-résidents au Salon Mommen
11h00 - 18h00  Resto Tapas Bar (3éme étage Bat. C.)
15h00 - 18h00 Visites guidées des Ateliers Mommen + les artistes ouvrent leur atelier
18h20 Performance "PhiloSofia" avec Peter Jacquemyn (contre-basse/voix/corps) Pierre Michel Zaleski (voix/corps) Guiôm Bfx (percussion) Sofia Kakouri (danse/trompette-pocket/voix ) et Philomène Zeltz (marionnette/objet/corps/voix)
19h20 Suite du Resto Tapas avec LA KANTINE In Progress!
20h00 WATA WATA en concert
21h30 DJ Sudakah - Electro-Cumbia
23h30 DJ Dupont et Dupond
 
DIMANCHE 19
 
12h00 Expo collective des artistes-résidents au Salon Mommen
15h00 - 17h00 Visites des Ateliers Mommen + les artistes ouvrent leur atelier
12h00 - 18h00 Au Salon Mommen, performance culinaire avec LA KANTINE In Progress!
15h30 CINE-CLUB pour tout âge

***No admission charge, welcome to all! Entrée gratuite, bienvenue : )


#MOMMENPOURTOUS / #MOMMENVOORALLEMAAL / #MOMMENFORALL
Signez la pétition en faveur de la sauvegarde du Salon Mommen:
https://www.change.org/p/emir-kir-mohamed-azzouzi-sauvegardo...
 
Susanna Hoods avec Sofia Kakouri et Peter Jacquemyn
23/08/2017
mercredi 23/08
open : 20:00
start : 20:30

Susanna Hood (Canada) dance, voice
Sofia Kakouri (Gr) dance, voice
Peter Jacquemyn (B) bass, voice

La danse c'est le mouvement.
La musique est le mouvement transmit en son.
Chaque mouvement de danse amène du son, au si minime qu'il soit.

L'improvisation libre est notre mode de travail.
Pas empêché,, ni soutenu par des codes, des partitions, des chorégraphies,
nous entamons des dialogues ouverts au dessus des frontières des cordes et
des gestes.

L'acte est le point de départ, la légitimité et le catalyseur.
L'action mène la pensé, l'interaction montre le chemin.
Faire, nous faisons, nous n'exécutons pas ce que nous pensions, nous faisons.
La conception, la création et l'exécution vont ensemble.
Chaque présentation est unique.
Celle, celui qui y assiste vie quelque chose de particulier.

Le son reçoit un corps
Le mouvement fait du bruit.
Celle, celui qui réfléchit pendant qu'il fait arrive trop tard, toujours.

http://susannahood.ca/
https://www.youtube.com/watch?v=LbVZ_Widh7E

Prix libre
Pierre Duys présente - Paréidolies
04/05/2017 à 13/05/2017
Pierre Duys présente - Paréidolies - du 4 au 13 mai 2017 -

du 4 au 12 mai de 14 à 17 heures

Vernissage le 13 mai de 16 à 20 heures, avec la parcipation exceptionnelle de Status Viator à 17h30
au salon des Ateliers Mommen

37 rue de la Charité, 1210 Bruxelles (métro Arts-Loi et Madou)

Peinture monementale d'imagination.

Présentation: Pierre Duys convie l'imagination par ses vives formes colorées. Il choisit de ne pas titrer ses œuvres de façon à ne pas assujettir les imaginations. Un expressionnisme lyrique mâtiné d'art de rue, l'artiste peint ses grands formats à l'acrylique, au spray, pastels, encres et huiles...

"Je vais évoluer vers d'autres formes de supports et des matières" confie mystérieusement et l'air goguenard, l'artiste lorsqu'on lui pose la question du street art. "Une fresque a pris vie Place Flagey, à Bruxelles. Très officiellement à la demande des autorités culturelles de la commune d'Ixelles, mais le spectateur doit faire l'effort de la trouver car elle ne s'offre pas aux premiers regards", sourit-il.

L'on décèle chez Pierre Duys la joie qui traverse ses œuvres, des palettes de couleurs vives (toujours en combinaisons audacieuses), des entrelacs, des lignes sinueuses comme des traits musicaux, des aplats pour presque figurer mais jamais complètement. Pierre nous assure pourtant qu'il fuit toute figuration: "Dès que je repère un signifiant je le gomme d'une manière ou d'une autre". Mais il ajoute: "Je n'intitule pas mes toiles mais les expositions; et celle-ci, au Salon historique des Ateliers Mommen, je l'intitule Paréidolies. Si ce mot n'est pas connu, il dit exactement le rapport à l'imagination que j'entretiens avec mon travail". C'est par cet estompement des signes que le peintre fait voyager l’imaginaire. Les toiles de Pierre Duys inventent des lieux abstraits qui concrétisent en soi.

Status Viator
Entre  Brian Eno et la musique du moyen-âge, Status Viator propose une exploration de plusieurs/différentes thématiques médiévales pour générer une musique contemplative et organique.
Status Viator est un ensemble à géométrie variable composé entre autre de Ben Bertrand, Florian Guibert et Jean-François Durdu.
RENCONTRE 出会い
04/02/2017 à 12/02/2017
RENCONTRE 出会い
EXPOSITION / PERFORMANCE / CONCERT

VERNISSAGE 04.02 // 18H

SAIKO MAEDA (JAP) / FRANCESCA ROMANA TESSADRI (IT) / VINCENZO BRANDI (IT)

Visible sur rendez-vous : 0495.278012 / info@saikoproject.com

Rencontres réunit 3 artistes autour d'une expérience entre deux mondes culturellement et spirituellement différents, l'un occidental, l'autre oriental. Saiko Maeda use de l'art du thé comme clé de la compréhension de la société japonaise, Romana Tessadri use de la peinture sur papier pour trouver une fragilité intérieure que chacun voile parfois. Vincenzo Brandi, entre le noir et les signes, joue sur la recherche de délicatesse et de contradiction de notre époque.

Une simple question définit cette rencontre : nos rythmes quotidiens s'éloignent-ils du spirituel en Occident, tandis que la société japonaise, de son côté, tenterait de les concilier ? L'objectif commun des 3 artistes est de créer une atmosphère intime et paisible. Le spectateur est entouré d'un environnement essentiel, dépourvu de meubles ou de tout autre objet, afin de représenter les idéaux esthétiques zen qui ont inspiré la cérémonie du thé. Le silence est un élément important pour comprendre et réfléchir avec calme sur les oeuvres exposées, mais aussi d'apprécier l'esprit et les gestes précis de la cérémonie du thé.

Au-delà, dans les peintures sur papier de Francesca Romana Tessadri, les lignes sortent de la surface pour entrer dans l'espace. Parfois la brûlure forme des paysages, des reliefs, des taches. Les lignes délimitent un territoire, mais permettent aussi d'exprimer des états intérieurs. De son côté, la fragilité du papier rappelle la précarité de la vie.

Quant à Vincenzo Brandi, ses peintures faites de noir et de signes tentent de conserver une mémoire, pour maintenir la richesse d'une identité ancrée dans le passé.

Enfin, en plus de présenter des photographies et toiles, Saiko Maeda présentera l'art du thé dans un cercle créé par Vincenzo Brandi. Ce cercle, symbole de l'harmonie mais aussi de la recherche de la perfection, constituera en quelque sorte un espace neutre à partir duquel à examiner la relation entre l'homme occidental et le monde oriental.

Saiko Maeda (JAP)
www.saikoproject.com

Francesca Romana Tessadri (IT)
www.branditessadri.weebly.com

Vincenzo Brandi (IT)
www.branditessadri.weebly.com

Maria Palatine
http://www.mariapalatine.com
Samedi 4 février : vernissage, performance, concert
    •    18h : vernissage de l'exposition
    •    19-20h : Saiko Maeda : performance de cérémonie du thé japonaise (www.saikoproject.com)
    •    20h30 : Maria Palatine : concert : harpe (www.mariapalatine.com)

Jeudi 9 février : Hatsugama
    •    18-19-20h : Saiko Maeda : Hatsugama : cérémonie du thé japonaise pour 2017 : 10 euros : réservation obligatoire : 0495.278012 / info@saikoproject.com (maximum 8 personnes/session)

Samedi 12 février : finissage, performance
    •    15-18h : Saiko Maeda : démonstration de la cérémonie du thé : 5 euro/bol + petit gâteau italien
Murmures/Burning Body
21/11/2016 à 04/12/2016
Du 21/11 au 04/12
24/11 Vernissage, à partir de 18h30, avec Baby Fire (www.babyfire.net) en concert.
04/12 Dévernissage à partir de 18h30, DJ Chosta live (https://www.facebook.com/DjChosta).
 
Permanences : 22, 23, 24, 25, 26, 27, 29, 30 novembre et 01, 02, 03, 04 décembre, de midi à 18h00.
 
Murmures/Burning Body est une exposition à trois faces : les deux premières présentent les projets respectifs de Willy Cabourdin et de Séverine Bailleux tandis que la troisième met en commun leur travail : les photographies bichromes et granuleuses prennent alors la teinte bleue turquoise pour devenir Murmures.
 
Murmures de Willy Cabourdin
Un jeu sur un mur qui grandit sans cesse et des visages qui nous chuchotent des secrets, des rumeurs, des brides de phrases entendues au hasard. La fresque devait sagement se construire, un alignement géométrique de miniatures , enchaînées dans  l'ordre de leur création, de gauche à droite et de haut en bas. Ça, c'était le projet.
Mais Murmures est vivante. Ses cellules communiquent, échangent. L'œuvre croît, sans fin. On ne sait combien de petits formats la composent désormais. Certains ont déjà été prélevés, remplacés, bougés. Murmures s'étend, Murmures se divise, Murmures colonise d'autres murs. Murmures cicatrise… Les petits formats, 20 X 12 cm, tissent des liens secrets.
Willy agence la mosaïque, unit les images.
Plus d’infos : www.willycabourdin.com
 
Burning Body de Séverine Bailleux
Burning Body est l'histoire simple de la création d'un clip DIY et de la photographe derrière la caméra.
Ce projet est né de la collaboration entre la photographe Séverine Bailleux (qui se cache derrière le pseudonyme de Missev'shots) et Dominique Van Cappellen-Waldock (songwriter de Baby Fire).
"Le projet est né d'une coïncidence. J'étais juste là au bon moment. Je partais en tournée avec Enablers, dans le cadre de mon projet Off With The Band (www.offwiththeband.com). C'est dans cette optique que j'ai pris les premières photos de ce qui allait devenir Burning Body, alors que Dominique les filmait pour le futur clip du morceau Burning Body, Burning Bed, sur l'album "Gold".
Quand j'ai vu les portraits de Pete Simonelli et de Joe Goldring (respectivement, chanteur et guitariste d'Enablers), j'ai su que je tenais quelque chose. J'ai donc demandé à Dominique si je pouvais, pendant le tournage, prendre quelques clichés.
Ainsi, alors qu'elle était derrière la caméra, je tentais de capter l'essence de ce texte parlant de passion et de corps se consumant de désir. This body is burning, hide it under blankets…
Ces 26 portraits, réalisés en mode DIY : une lampe de chantier, un mur blanc et un Lumix RX100, en sont le résultat.  
Plu d’infos : http://www.burningbody.be
Elle s'envole
30/09/2016 à 09/10/2016
Exposition des œuvres de Bizoux De Clercq + concert Piano de Géronimo de Halleux + Dj + ?
Vernissage 30 septembre à partir de 18h et  concert de Géronimo de Halleux au cours de la soirée

Heures d'ouvertures exposition
: (en cours)

Finissage 8 octobre à  partir 18h Dj Romeo + les biches

 Si Bizoux avait développé dernièrement son vocabulaire graphique explorant entre autres la linogravure et la sculpture, l’aquatinte restait sa technique préférée. Grâce aux grains de colophane ou de bitume qu’elle saupoudrait sur ses plaques de zinc, elle obtenait ses fabuleuses vibrations dans les gris et les noirs. Après, venait le dessin au vernis et à la pointe. Et enfin, la plongée dans l’acide. Révélant un univers habité de figures (surtout féminines) parfois « drôles » souvent mélancoliques. Mais, toujours traitées avec une immense tendresse. Et pourtant, la méthode est rude : les morsures sont parfois si profondes qu’elles transpercent le zinc. Les ateliers Mommen rendent hommage par cette exposition, à leur très chère voisine-amie-membre disparue en mars 2016.

http://bruxellesbienvenue.visitbrussels.be/ambassadeur.php?i...
http://www.gazettebxl.interrenet.be/spip.php?article69


 
Pak Yan Lau, Audrey Lauro, Ian Dykmans + SiS-Mic
17/06/2016
Vendredi 17 juin à 19h
Vernissage + concert-projection Pak Yan Lau, Audrey Lauro, Ian Dykmans + SiS-Mic

Une soirée curieuse mêlant images et sons en découverte, tout en prenant en compte l'espace particulier du salon Mommen, dans une Cité d'artistes issue du XIXe.

VERNISSAGE : IAN DYKMANS Après 3 jours de résidence, Ian Dykmans présentera une sélection de ses photographies évoquant des images d'avant le numérique, entre souches, corps comme découverts dans des mondes intouchés, animaux végétaux. - Ian Dykmans : http://indx.iandykmans.be/

CONCERT-PROJECTION : STILLS Pak Yan Lau et Audrey Lauro sont 2 musiciennes vivant à Bruxelles qui, depuis des années, refusent de choisir entre musique expérimentale, composée, free, bruits et silences. Parmi leurs nombreux projets, solo ou en collaboration, 'Stills' est singulier : il propose d'utiliser des photographies projetées comme partitions. Pour les Ateliers Mommen, les photographies seront signées Ian Dykmans. - Stills : http://pakyanlau.com/stills/ - Audrey Lauro (moitié de Stills) : http://www.audreylauro.com/ - Pak Yan Lau (moitié de Stills) : http://pakyanlau.com/

PREMIERE PARTIE : SIS_MIC Pôm Bouvier b. travaille la musique comme une matière entre la fragilité, l’écroulement permanent, et l’anéantissement de la durée. Pour cela, elle façonne les lieux et leur acoustique pour créer des espaces immersifs, pour concerner le corps entier de l’auditeur. En cela, elle entretient un rapport étroit avec l’idée de paysage, mais un paysage fait de traversées, de proches et de lointains, de durées et de ruptures. Elle compose aussi de la musique électroacoustique et réalise des pièces mixtes pour musiciens ou projecteurs de lumière. - https://soundcloud.com/pom2b/les-mondessolo

Pages

Catégories